Micronutrition

Micronutrition

La micronutrition est une nouvelle approche de la santé qui choisi de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle trouve ses fondements dans les recherches effectuées sur les liens avérés entre alimentation et santé.


D'un côté nous avons les macronutriments qui fournissent l’énergie et la force nécessaires à l’organisme.

Ce sont  les lipides, les glucides et les protéines.


Et de l'autre côté, nous avons les micronutriments qui ne jouent aucun rôle énergétique mais dont le rôle est fondamental pour le fonctionnement de l’ensemble de nos métabolismes.

Ce sont les vitamines, les minéraux (calcium, magnésium, potassium, sodium, phosphore et chlore), les oligo-éléments (fer, zinc, manganèse, cuivre, sélénium...), les acides gras essentiels (omégas) mais aussi les polyphénols et les acides aminés. Tous ces éléments donnent la valeur nutritionnelle de votre assiette.

Pour une bonne alimentation il faut choisir des aliments à haute densité nutritionnelle mais à faible densité énergétique.


Les bénéfices de la micronutrition sont d’une aide importante à tous âges et à chaque période de la vie.

Grâce à la micronutrtition, on peut éviter les déficits dans des situations de vie à risque (adolescence, grossesse, allaitement ou activité sportive), optimiser notre forme et nos performances intellectuelles et physiques mais également promouvoir un bon état de santé et une longévité réussie.


Mais elle permet également d'aider dans la prise en charge de nombreux troubles :


- Fatigue et syndrome de fatigue chronique

- Troubles de l’humeur et troubles du sommeil

- Stress et dépression

- Troubles de la mémoire et de l’attention

- Troubles digestifs

- Intolérances et allergies

- Troubles musculaires et ostéoarticulaires

-Maladies dégénératives: arthrose, ostéoporose, cataracte, maladie d’Alzheimer, vieillissement prématuré…

- Infections à répétitions

- Difficulté dans des situations de sevrage (tabac, alcool, médicaments...)

- Maladies cardiovasculaires, diabète


=> Consultations en micronutrition


Nutrithérapie


Pour ceux qui se demandent ce qu'est la nutrithérapie:


La nutrithérapie est l’étude des apports nutritionnels en micro et macro éléments de base: glucides, protides, lipides, vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés, acides gras essentiels… en fonction des besoins, des carences et des pathologies de la personne.

Elle prévient et traite les maladies. Une bonne alimentation joue en effet un rôle essentiel dans la prévention de nombreuses maladies. Elle retarde les effets du vieillissement et permet de conserver une bonne santé et notre vitalité. La nutrithérapie traite aussi bien la dimension physiologique que psychologique.


La dimension physiologique de la nutrition concerne le rôle des macronutriments (glucides, lipides et protéines) et des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments, omégas, acides aminés...) et les conséquences de tout déséquilibre.


La dimension psychologique de la nutrition analyse le comportement alimentaire de chaque individu. Il est influencé par des facteurs environnementaux et culturels mais aussi émotionnels.


Les bases d'une alimentation saine sont les mêmes pour tous, mais il est important de les adapter en fonction de chaque personne. Le rôle du thérapeute est de donner des conseils alimentaires individuels  et prescrire des compléments alimentaires (vitamines, acides aminés...) adéquats.


On s’acharne à supprimer des symptômes gênants sans s’attaquer à une des causes principales : la carence en micronutriments.

Ces symptômes sont très gênants mais non quantifiables puisque les examens de laboratoire restent très souvent normaux. Du coup on apprend à vivre avec, un jour bien, un jour mal.

La nutrithérapie élimine non seulement les symptômes  mais surtout aide à traiter la maladie à la racine et par conséquent à guérir.


«Si elle est bien comprise, la maladie n’apparaît plus comme une fatalité mais bien comme la conclusion logique d’un déséquilibre de vie dû au surmenage, au stress, mais aussi et toujours à un facteur alimentaire»

Docteur Catherine Kousmine